Sélectionner une page

SYSELIA smartise vos projets

Nos activités

Ingénierie Smart Building

SYSELIA vous accompagne dans la programmation, la conception et la réalisation de votre projet de Smart Building.

 Cet accompagnement peut se concrétiser sous la forme de missions de conseil, d’Assistance à Maîtrise d’Ouvrage ou de Maîtrise d’œuvre à définir ensemble après analyse de vos besoins.

Architecte système et réseaux

En tant que maître d’œuvre, SYSELIA participe à la définition technique de l’architecture smart, valide les solutions techniques proposées par les lots CET, gère les risques et opportunités techniques majeurs de l’architecture proposée et garantit l’adéquation de la solution avec les exigences projet, notamment financières.

SYSELIA s’engage à définir une architecture ouverte, évolutive, pérenne, interopérable, sécurisée, intégrant des équipements fabriqués par des constructeurs reconnus et communiquant selon des protocoles standardisés (KNX, BACNET, …).

AMO R2S (Ready2Services)

L’objectif du label R2S délivré par CERTIVEA est de rendre le bâtiment connecté et communicant, afin qu’il puisse devenir une plateforme de services pour ses occupants.

Le label R2S qui pose comme prérequis la présence d’un « Réseau Smart » est bâti autour d’un référentiel qui intègre des exigences techniques (connectivité, architecture réseau, équipements et interfaces), de gouvernance (sécurité numérique et management responsable) et de services énergétiques au bâtiment. 4 niveaux de labellisation sont possibles.

SYSELIA accompagne les maîtres d’ouvrage tout au long de leur projet jusqu’à obtention du niveau de labellisation R2S attendu.

AMO WiredScore

Le label Wired délivré par WiredScore permet de garantir la connectivité Internet et la couverture en téléphonie mobile d’un bâtiment.

Capacité d’accueil des opérateurs, qualité de l’infrastructure et évolutivité de la connectivité sont les trois catégories de base de l’évaluation. 4 niveaux de labellisation sont possibles.

SYSELIA accompagne les maîtres d’ouvrage tout au long de leur projet jusqu’à obtention du niveau de labellisation WiredScore attendu.

Data management

Les données définissant le Système d’Informations (SI) architectural du bâtiment sont multiples et variées : BIM, Smart Building, GMAO, SGDT, ERP… Ces données suivent l’évolution de l’actif, elles lui sont attachées.

Définissant le référentiel du bâtiment, le BIM est au cœur du SI architectural, il partage les informations contenues dans la maquette numérique avec les différents outils métiers : GTB, GMAO, ERP, IoT, ….

SYSELIA vous accompagne dans la définition du SI architectural de votre projet.

Synthèse & interfaces logicielles

SYSELIA assure la cohérence de la conception et la réalisation du Smart Building, l’harmonisation des logiciels et la standardisation technologique des constituants matériels retenus par les CET.

Les interfaces logicielles entre les différents corps d’état sont clairement identifiées, définies et gérées.

Les macros-exigences Smart

Selon le type de besoins à couvrir les exigences auxquelles doit répondre le Smart Building peuvent être regroupées en quatre grandes familles.

Exigences servicielles

Afin de satisfaire aux exigences environnementales, énergétiques et de qualité d’usage, le bâtiment doit être connecté pour pouvoir interagir avec son environnement et s’inscrire dans la Smart City de demain.

Le bâtiment, ses équipements (notamment les IoT) et ses usages génèrent un grand nombre de données qui doivent être valorisées. Il devient ainsi une plateforme de services numériques.

L’applicabilité des exigences définissant le référentiel de labellisation Ready2Services (R2S) permet de garantir l’ouverture des données et l’interopérabilité des services.

Exigences environnementales et énergétiques

Les réglementations et labels dans ces domaines ne cessent d’évoluer et deviennent de plus en plus contraignants. On parle aujourd’hui de bâtiments à Très Haute Qualité Environnementale (THQE), de bâtiments à Energie Positive et Réduction Carbone (E+C-). Ces labels sont basés sur une Analyse du Cycle de Vie (ACV) du bâtiment (conception, construction, exploitation, maintenance et démolition).

La réduction des consommations d’énergie et d’eau dans les bâtiments est devenue un impératif. Des interactions entre les différents métiers traditionnels du bâtiment sont pour cela nécessaires (exemple : gestion des volets en fonction des conditions extérieures).

Les installations doivent être instrumentées afin de mesurer et corriger l’efficacité des solutions mises en œuvre.

Aujourd’hui il est nécessaire de ne plus raisonner en termes de bâtiment isolé, mais de quartier et de mutualisation des énergies. Défini par la SBA, le label R2G (Ready2Grids) qui se veut multi-énergies et multi-fluides permet de définir ce cadre.

Exigences de connectivité

La connectivité Internet s’inscrit comme une ressource fondamentale qui participe à la performance des entreprises.

Le bâtiment doit être conçu afin de répondre aux besoins de disponibilité et d’immédiateté de ses futurs utilisateurs.

La bonne prise en compte des exigences définissant le référentiel de labellisation WiredScore permet de répondre à ces besoins.

Exigences coûts d’exploitation et de maintenance

Le poids de l’exploitation et de la maintenance d’un bâtiment (OPEX) peut représenter jusqu’à 75% du coût total d’un bâtiment sur toute sa durée de vie.

Dans un souci de performance économique, les efforts de maîtrise et de réduction des coûts doivent se focaliser dès le lancement du projet sur la réduction des charges générées pendant la phase exploitation et de maintenance.

Exigences de qualité d’usage et de santé

La qualité d’usage est devenue une préoccupation grandissante et un enjeu majeur des performances des bâtiments.

Les bâtiments doivent être des espaces agréables à vivre, pratiques et confortables, des lieux de vie sains et sûrs (gestion des accès, incendie, …).

La qualité de l’air et de l’eau distribuée est devenue un enjeu de santé primordial.

Les bâtiments doivent également prendre en compte les situations de dépendance ou d’handicap liées au vieillissement de la population et au maintien à domicile devenu un nouvel enjeu de société.

L’intégration du Smart Building permet d’augmenter le niveau de confort (scénarios de fonctionnement définis par l’occupant) et donc la satisfaction de ses occupants.

Dans le tertiaire, les espaces de travail doivent être adaptables aux différentes configurations d’aménagement souhaitées.